lundi 2 octobre 2017

Anniversaire Fort Boyard, le retour

Samedi, notre grand Georges a fêté ses 7 ans avec 5 camarades d'école. Après avoir eu droit à un anniversaire Fort Boyard il y a deux ans, puis à un anniversaire Lego l'an passé, il a souhaité un anniversaire sur le thème Fort Boyard - Lego, "parce que ça s'est jamais fait!" m'a-t-il dit! Je me suis donc mise en quête de modèles d'invitation collant à ce thème, mais à part des constructions de Fort Boyard en briques Lego, je n'ai rien trouvé de bien convaincant. J'ai finalement fait au plus simple en tapant le texte sur un modèle de parchemin trouvé sur Pinterest. Après avoir découpé les contours dans le détail, j'ai agrafé un ruban rouge pour pouvoir rouler et maintenir fermé le parchemin.

Au fil de l'organisation, j'ai un peu délaissé la partie Lego pour me concentrer sur le côté Fort Boyard, ses épreuves, son atmosphère, et ses personnages!
Pour la partie décoration, j'ai imprimé quelques logos Fort Boyard. J'ai aussi ressorti des guirlandes de fanions que j'avais cousues pour Halloween et qui ont bien fait l'affaire. Et surtout, des ballons, des ballons, et encore des ballons!


Pour les épreuves, je me suis inspirée de Fort Boyard mais aussi des jeux de l'émission 1 minute to win it dont on trouve de nombreuses vidéos sur Internet. Après avoir recensé une vingtaine de défis possibles, j'ai d'abord établi un "tableau de bord".

J'ai ensuite mis en place les différentes épreuves. Pour ce qui concerne le matériel nécessaire, il était plutôt minimaliste : 
 - une serpillère sur laquelle le candidat devait glisser pour aller récupérer la 1ère clé au bout du couloir;

 - des vases dissimulés dans des sacs opaques et remplis de mixtures dégoûtantes (journal mouillé, mélange de colle à papier mâché et rafia). La 2ème clé se trouvait dans la dernière "jarre", au milieu de fausse toile d'araignée (parfait une fois qu'on a les mains bien collantes!); 

 - des gobelets pour un chamboule-tout. Et pour tirer sur les cibles, des pistolets tirant des petits disques de mousse;

 - des collants, à enfiler sur la tête, avec une orange glissée au bout pour faire tomber des gobelets posés au sol (je n'ai pas fait de photos, trop occupée à rire durant l'épreuve!);
 - des bouchons de bouteilles à attraper avec les pieds (bien plus difficile qu'il n'y parait!):

Comme dans le vrai Fort Boyard, les candidats ont eu droit à l'épeuve de dégustation. Nico "Rovelli" les attendait dans sa cuisine avec des Jelly Belly, certains délicieux, d'autres un peu moins!

Une fois que toutes les clés ont été remportées, chacun s'est confronté au maître du temps pour tenter de gagner les indices menant au trésor.

Parmi les différents défis, celui dit "des Batônnets" (ici avec des Kapla) a donné bien du fil à retordre aux candidats.

Le maître du temps a quand même été battu à plusieurs reprises, notamment quand il a fallu reconstituer un dessin en plus-plus.

Et à la fin, ce sont les enfants qui gagnent! Tous les indices ont été remportés.

Pour faire retomber un peu l'excitation, nous sommes passés au goûter. Un petit mot sur le "gâteau". N'ayant ni le temps ni le courage de préparer un vrai Fort Boyard en pâtisserie, j'ai opté pour une brioche ronde, avec un trou au milieu. Décorée de petits logos Fort Boyard et garnie de "bonbons qui font peur" et de bonhommes Lego en chocolat, je pensais qu'elle séduirait nos convives....eh bien non! Il nous reste de la brioche pour toute la semaine à venir! 

Nous avons alors repris la chasse au trésor. Les indices gagnés précédemment menaient au fameux Père Fouras...ou plutôt à son cousin :

Le "Père Fougasse" leur a soumis une dernière énigme, qui les a conduits vers le trésor. Pour compliquer un peu la chose, j'avais passé de l'élastique entre les trous d'une panière en plastique, au fond de laquelle se trouvaient les bonbons!

Outre ces friandises, j'avais préparé des petites "fioles magiques" avec des paillettes, de l'eau et de la glycérine. Un petit cordonnet passé dans le bouchon permettait de les porter en pendentif.

Et voilà pour les 7 ans de mon grand! Georges était très content, et il me semble que ses invités aussi. Un sans faute, donc. A noter cependant pour l'année prochaine, prévoir un VRAI gâteau!