dimanche 31 décembre 2017

La folie des lunch bag

Quoi de mieux qu'une grosse commande pour reprendre la couture après quelques jours de vacances? Voici ma dernière fournée de lunch bag, tous pour ma collègue Delphine!


Elle a dévalisé le rayon des cotons imprimés de chez Toto, pour mon plus grand plaisir!

Imprimé géométrique pour remplacer celui que sa soeur lui a piqué!


Tendance girly pour sa nièce


Esprit jungle



Mon préféré, j'adore l'association des tissus que Delphine a choisie

Et voilà! c'était ma dernière couture de 2017. Rendez-vous en 2018 pour la suite, avec toujours des petits ouvrages colorés et, c'est ma résolution pour la nouvelle année, des vêtements!

mardi 26 décembre 2017

Sous le sapin #2

Pour ce Noël, ma belle-maman Lise m'avait commandé un sac esprit cartable, assez grand pour accueillir ses affaires de cours, et pouvant protéger ses effets personnels de la pluie. Elle m'avait aussi précisé qu'elle ne craignait pas la couleur...C'est donc munie de ce "cahier des charges" que j'ai parcouru la toile à la recherche du patron idéal. Je suis alors tombée sur le chouette tuto de la besace baptisée "Made in China" des Chiffonneries du chat, qui répondait à tous les critères.
Pour ce qui concerne les dimensions, pour être sûre qu'un grand cahier pourrait rentrer, j'ai agrandi le patron (x115%). Pour le tissu, j'ai déniché un beau coton ciré à la Maison des tissus, que j'ai associé à un simili cuir turquoise et à un coton géométrique de chez Toto. Pour relever le tout, j'ai choisi un passepoil argenté. Et voici le résultat :
Le cartable vu de face

Zoom sur les attaches cartable, pour l'esprit cartable

Zoom sur le biais en simili



Le passepoil argenté qui souligne les contours et les poches du sac

La sangle en simili cuir

Le cartable vu de dos

L'intérieur

Comme pour toute nouvelle réalisation, je me suis un peu creusé la tête au départ pour visualiser le résultat final. J'ai rencontré quelques difficultés, notamment pour la pose du biais en simili cuir et la couture du coton ciré, associé à la présence d'une triplure entre l'extérieur et la doublure. Mais le résultat est à la hauteur de mes espérances et je garde précieusement ce tuto pour en coudre plein d'autres en 2018!

Sous le sapin #1

Juste un tout petit post pour vous montrer la pochette Susie de Pattydoo que j'ai cousue en guise de contenant pour des couverts que j'offrais à Noël, en simili autruche rouge et coton imprimé petits coeurs, dans un esprit un peu montagne.



Calypso violine

Ma copine Céline m'avait commandé un Calypso de Sacôtin en simili Pixar 3D violine et coton japonisant aux éventails jaunes de la Mercerie des créateurs. Entre le concours de déco et mon remplissage de hotte du père Noël, j'ai un peu  tardé à le lui confectionner mais j'ai pu le lui remettre juste à temps pour son anniversaire ! Place aux photos!






Les photos ne rendent pas bien compte de la couleur du simili, en vrai ça donne plutôt ça, et ça va super bien avec le coton jaune! Encore de très chouettes couleurs à coudre quand la grisaille domine dehors!
 Simili PIXAR uni violine

Noël au bureau

A l'occasion de Noël, le CE de mon entreprise a organisé un grand concours de décoration de bureaux, auquel je ne pouvais pas ne pas participer!!! 
Le soir même de l'annonce de cet événement, je découpais des flammes en papier coloré pour figurer la cheminée à l'intérieur d'un placard du bureau. Pour faire descendre le père Noël dans la cheminée, j'ai utilisé un ancien pyjama de noël de Charlie. Et pour peupler le dessus de la cheminée, j'ai fait la razzia dans le stock de peluches des enfants!
Test du prototype dans mon salon

Test in situ dans le placard du bureau


Qui dit Noël dit sapin, c'est donc sur cette pièce que j'ai d'abord concentré mes efforts de couture, avec des chutes de tissus verts pour le corps, et du velours marron pour le tronc, des boules et étoiles en simili cuir doré et argenté, des petits noeuds en satin rouge ainsi que des p'tites chaussettes en tissu de Noël : 

Le mur étant très grand, il fallait combler le vide. J'ai donc cousu des guirlandes d'étoiles en papier (canson de couleur, calque et kraft) pour le côté droit :

Et sur la gauche, j'ai collé les différents éléments d'un Bonhomme de neige. De gentils collègues m'ont aussi donné de quoi habiller les fenêtres avec de la fausse neige et des flocons sur les vitres.


Le petit train de Noël passait au milieu d'une forêt enchantée :

Pour finir, le renne Rudolph, en appliqué tissu et simili cuir sur feutrine chantait à tue-tête pour accueillir les visiteurs (modèle Pinterest) :

Et voilà! j'ai adoré participer à ce concours! J'ai fini 3ème ex-aequo mais plus que cette place sur le podium, je retiendrai la joie que chacun a eu à décorer son bureau et l'ambiance festive qui régnait dans les couloirs durant ces deux semaines!

Let the sunshine in

Dans le cadre d'une nouvelle commande, j'ai une nouvelle fois travaillé le jacquard sirène jaune de chez Toto, assorti à un simili cuir pour l'extérieur, et à un imprimé géométrique gris en doublure.
J'ai ainsi cousu un grand sac sur le modèle de mon cabas patchwork :


Pour les trousses, rien que du très classique : une Susie de Pattydoo!

Ainsi qu'une 'tite pochette à dragonne pour protéger ses p'tits papiers



Dans la grisaille ambiante et alors que Lyon était paralysée par les premières chutes de neige, ça a été un vrai plaisir de coudre cet ensemble ensoleillé!

lundi 4 décembre 2017

"Mais monsieur Ouille..."

"...pas avec votre poncho"!
J'ai le grand plaisir de vous présenter mon tout premier vêtement! J'avais flashé sur le poncho cousu par Cémamanlafée et surtout sur le col en fausse fourrure qui avait l'air si confortable! J'ai déniché une fourrure sherpa toute douce chez Toto, que j'ai associée à un lainage camel pour l'extérieur et un coton imprimé géométrique pour la doublure. 


J'ai suivi à la lettre le tuto mais à 1h du matin, après 3h de couture et alors que je pensais avoir terminé avec succès mon ouvrage, je me suis rendu compte qu'il m'était impossible de passer la tête dans le col! J'ai donc tout décousu et j'ai élargi l'ouverture. 

Et 2h plus tard, j'ai enfin pu me blottir au chaud dans mon poncho!

Et voilà, ce n'était rien de très compliqué mais quelle joie de porter une pièce que j'ai cousue moi-même!