vendredi 27 février 2015

Des p'tits sacs à tout

Sac à sacs, à maquillage, à élastiques et barrettes, à oeufs de Pâques, à tout, vous dis-je!
Vue de face

Vue de côté
Et du dessus

jeudi 26 février 2015

Pochette pour Super Artiste


J'avais repéré ces pochettes d'artiste depuis un petit moment sur pas mal de blogs et je me suis enfin lancée, en m'appuyant largement sur ce tuto pour ce qui est de la démarche. En revanche, les mesures fournies ne correspondaient pas du tout à ce qu'il me fallait puisque je voulais que la pochette contienne des feutres au diamètre assez important, ainsi que des pastels gras, assez gros eux aussi.
 
Finalement, la pochette ouverte mesure 58*32 cm.
A l'intérieur, sur la partie gauche, on trouve:
 - en bas, une poche de 24x12 cm qui contient les feutres. Pour les maintenir deux par deux, j'ai piqué des coutures verticales tous les 3cm.
 - en haut une poche de 24x8,5 cm qui contient les pastels (eux aussi maintenus deux par deux au moyen d'une couture verticale tous les 3cm). Cette poche est fermée par un rabat de 5 cm de haut et un scratch.
Ces deux poches sont réalisées dans un coton imprimé Spiderman, doublé d'un coton uni rouge.
 
Sur la partie droite, une poche en feutrine (21cm de haut sur 23 cm de large), agrémentée d'une petite bande Spiderman et simplement piquée sur le fond rouge.
 
Pochette d'artiste ouverte

N'ayant pas encore investi dans une pince à pression, j'ai posé trois scratch sur le tissu de couverture (imprimé Super Héros) et sur des pattes de fermeture (bandes de 3x4 cm) pour fermer la pochette : en haut, en bas, et au niveau des poignées (chaque poignée est composée d'une bande de tissu imprimé  de 23x4 cm, doublée de tissu uni,).
Détail de la fermeture par scratch
 
 Détail des poignées
 
J'ai alors doublé le tissu de couverture avec un tissu matelassé.
Enfin, j'ai assemblé la couverture et la doublure (en laissant une petite ouverture pour retourner l'ensemble), après avoir pris soin d'insérer, entre les deux tissus, les pattes de fermeture et les poignées.
Après avoir retourné l'ouvrage, j'ai surpiqué tout le tour pour refermer la petite ouverture et obtenir de jolies finitions. Et voilà!

Pochette fermée

mardi 24 février 2015

Jeu de quilles pour petite fille

Je suis tombée sur ce tuto très bien fait et j'ai immédiatement eu envie de me lancer dans ce projet, en pensant que ce baby bowling pourrait bien plaire à ma p'tite filleule de 15 mois.
J'ai scrupuleusement respecté les mesures fournies par l'auteur et ai à peu près suivi ses instructions pour l'assemblage. Pour la découpe des tissus, plutôt que d'utiliser un gabarit en carton, j'ai reproduit les formes sur du plastique transparent (pochette de classeur) que j'ai épinglé sur le tissu.
Pour l'assemblage des quilles, plutôt que de laisser l'ouverture à la base de la quille et de m'en voir trop pour refermer après rembourrage, j'ai préféré fermer la quille et faire le "bourrelet" avant rembourrage. J'ai donc laissé une ouverture sur l'un des côtés de la quille, refermée après rembourrage par points invisibles (du moins aussi invisibles que possible).


Pour ce qui concerne le sac, comme je craignais que mon tissu ne se tienne pas bien, j'ai doublé l'intérieur avec de la vliserline avant la confection. Et au lieu de fermer l'anse par un bouton, j'ai mis un scratch.

Et voici le résultat :
Les quilles


La balle


Le sac

Certes, les coutures sont un peu irrégulières, les quilles un peu bancales, mais je me suis vraiment fait plaisir avec ce projet couture, qui m'a permis d'utiliser une grande variété de jolis tissus.


dimanche 22 février 2015

Costumes de Super Kids

Pour ce costume, je suis partie d'un principe de plastron sur lequel une cape est cousue. J'ai utilisé comme modèles de base les sweats de mes deux garçons, l'un en taille 5 ans, l'autre en 1 an. J'ai posé le sweat sur papier pour tracer le patron en ne traçant pas les manches mais en m'appuyant sur les coutures de l'emmanchure pour délimiter le plastron. Pour chaque costume, j'ai découpé le modèle deux fois dans de la feutrine (pour le dos et pour le devant).
Une fois la feutrine découpée, je suis passée à la cape. J'ai utilisé le même principe que pour la cape de Super Héros hormis pour l'encolure: une fois tracé le demi-cercle, j'ai posé le plastron sur le papier pour prendre les marques des "bretelles", sur lesquelles allait s'accrocher la cape :
 

Avant de procéder à l'assemblage, j'ai ourlé la cape au point de bourdon et posé du biais de satin bleu sur tous les côtés visibles des parties dos et devant du plastron.




J'ai également réalisé dans la feutrine le célèbre symbole du Super héros (et ça valait bien un "pas à pas" en photos!):
 
J'ai alors fixé les symboles en les cousant sur le devant du plastron et sur la cape.

J'ai ensuite "accroché" la cape sur le dos du plastron, au niveau de l'encolure (couture au fil rouge sur la photo ci-dessous) :

Pour finir, j'ai cousu des scratchs sur le devant et le dos du plastron, au niveau des bretelles et sur les côtés, de manière à pouvoir enfiler facilement le costume et régler sa taille en fonction de la croissance de mes Super enfants:

Et voilà le résultat: 


La folie des snoods

Toute la famille est désormais équipée pour affronter l'hiver (Tissus de chez Toto et la Farandole des Tissus)!

Et pour l'occasion, voici un petit pas à pas pour réaliser un snood réversible polaire/coton.
Pour ne pas être trop serrée, je suis partie de deux rectangles de75x40 cm pour un adulte.


 Pour le haut du snood:

On soigne les finitions!



Et enfin le bas du snood:


Un petit chat

Une collègue et néanmoins amie m'avait fait passer un message subliminal en s'extasiant devant le chat présenté ici. Le modèle original ressemblait à ça:
 

Et voici mon modèle (patron fait maison, d'où quelques irrégularités et disproportions):
Les yeux et le museau sont tracés au feutre Posca doré, les coeurs-pommettes sont en feutrine. Le corps, les membres et les oreilles sont réalisés en coton violet (couleur favorite de l'amie en question) et en polaire verte.
Et le voici en situation:

Des pochettes à barrettes pour fifilles

Mon magasin favori (Toto de la place Pradel : large choix, petits prix, et à 2 minutes de chez moi) regorge de tissus aux imprimés girly. Et même si je suis frustrée de ne pas pouvoir vêtir ma propre progéniture de jolis ensembles fleuris ou gourmands, j'ai la chance d'avoir dans mon entourage de nombreuses petites filles à gâter!
Voici donc mes deux premières pochettes à barrettes, réalisées dans des cotons aux imprimés cupcake et doublées de coton uni rose. 
Elles mesurent, une fois ouvertes, 15x20cm.
Sur la doublure, en partie supérieure, j'ai cousu des bandes de tissu doublé pour y accrocher les barrettes et pinces et, en partie inférieure, une large bande de tissu fixée par deux coutures pour former trois petites poches pouvant accueillir les élastiques.
            

La couverture (tissu imprimé) a été rigidifiée à l'aide d'une épaisseur de vliseline avant d'être assemblée avec la doublure, endroit contre endroit (en laissant toujours une ouverture pour retourner l'ensemble). Avant d'assembler, j'ai posé les scratch permettant de fermer la pochette : sur la couverture et sur une patte de fermeture (une bande de 3x2 cm doublée) insérée entre les deux tissus. Pour finir, j'ai surpiqué tout le tour, pour fermer proprement la petite ouverture. Et voilà!

dimanche 1 février 2015

Nouvelle recrue chez les tortues Ninja

Pour ce déguisement de ninja, j'ai pris comme modèle un déguisement disponible dans le commerce, réalisé en intissé.
Comme on peut le voir sur la photo, la tunique n'est pas doublée, il a donc été très facile de m'en inspirer. J'ai tracé chacune des pièces sur papier-patron puis j'ai découpé mon tissu. La tunique est composée de:
 - une ceinture --> découpée dans de la feutrine bleue en une épaisseur;
 - un "tablier"--> idem;
 - deux "bretelles"-->idem;
 - un col-->idem;
- deux attaches-->découpées dans du satin noir doublé.
Après avoir découpé les pièces et avant l'assemblage, j'ai posé du biais de satin noir sur tous les bords visibles. J'ai aussi cousu un scratch sur les attaches ainsi que sur le col et le haut des bretelles pour que la tunique puisse s'adapter à la morphologie du ninja.
Après avoir effectué l'assemblage, j'ai dessiné des "motifs ninja" au feutre posca doré (qui résiste au lavage s'il est fixé au fer après séchage, à l'envers et sans vapeur). Pour l'idéogramme, je me suis appuyée sur cette image trouvée sur google (en tapant "prénom Georges en chinois"):

 J'ai complété la tenue par un bandeau de feutrine muni d'un élastique et agrémenté de motifs au posca. Et voilà!
La tenue noire est composé d'un ensemble legging et sous-pull, acheté 7€. Le masque rouge est celui d'un power ranger, fait en feutrine rouge et satin noir. Outre le fait de permettre l'anonymisation, il confère au ninja un pouvoir d'invincibilité (dixit le ninja lui-même!).