mercredi 21 janvier 2015

Un G qui veut dire Georgio

Mon Georges m'avait demandé une cape de super héros, mais les tutos disponibles sur Internet ne correspondaient pas tout à fait au modèle que j'imaginais ou me semblaient trop compliqués à mettre en œuvre. J'ai donc choisi de partir sur le principe d'un bavoir géant qui se porterait sur le dos. 
J'ai d'abord dessiné le patron en partant d'un quart de cercle, de rayon 75cm, tracé à l'aide d'un compas de fortune (cf la méthode présentée ici). J'ai ensuite rallongé la cape pour qu'elle descende à peu près aux genoux (je me suis aidée de la robe de chambre de Georges pour prendre les repères).

J'ai alors retaillé le patron de manière à enlever un peu de tissu pour laisser plus de liberté de mouvement à mon héros.

Pour les étapes suivantes, j'ai procédé exactement de la même façon que pour un bavoir, en ajoutant néanmoins une étape pour coudre au centre de la cape une étoile (sur le fond bleu) et l'initiale G (sur le fond rouge) découpées dans de la feutrine jaune.
Et après 3 heures de travail acharné (c'est tout de même un bavoir géant et réalisé dans un tissu qui glisse), voilà le résultat:

J'ai très peu d'images de l'ouvrage porté parce qu'un super héros, ça ne se laisse pas facilement photographier et ça va très vite, a fortiori lorsqu'il est vêtu d'une telle cape! 
On peut voir que j'ai prévu un peu trop large pour l'encolure, il faudrait que je reprenne les scratchs pour pouvoir serrer davantage la cape mais Georges est ravi et ne l'a pas quittée de toute la soirée. Je suis moi aussi très heureuse du résultat et je peux aisément imaginer la fierté des mamans de Superman, Spiderman et consorts lorsque leur fiston enfile la tenue qu'elles ont cousue avec amour pour aller sauver le monde!

mardi 20 janvier 2015

Un petit bavoir aux canards pour mon petit canard qui bavouille

Ma cousine du Canada nous a envoyé ce bavoir que je trouve magnifique. Il est si mignon et tellement pratique que j'ai eu envie d'en confectionner un sur le même modèle.

J'ai commencé par tracer un patron sur papier, en partant de la forme d'un gros oeuf avec une forme ovale à évider dans sa partie supérieure.

Pour assurer une certaine symétrie de l'ouvrage, j'ai plié le papier en deux dans le sens de la hauteur avant de découper le patron.

J'ai ensuite découpé mes tissus selon le patron. J'ai choisi un coton au motif canards pour le recto et du tissu éponge couleur jaune paille pour le verso.

J'ai alors cousu les deux parties de mon scratch, chacune sur l'endroit des tissus, au niveau de l'"oreille" droite du bavoir.

Puis j'ai assemblé les deux tissus en les cousant endroit contre endroit et en veillant à laisser une ouverture au bas du bavoir (partie située entre les deux épingles).

C'est par cette ouverture que j'ai pu retourner le bavoir à l'endroit.

Après avoir ouvert les coutures au fer à repasser, j'ai surpiqué l'ensemble afin de fermer l'ouverture du bas du bavoir et obtenir des finitions propres.

Et voilà le résultat, après une heure de travail (en comptant le tracé du patron, la découpe, le repassage et la couture mais aussi la "découture" des assemblages montés à l'envers).

Nounours est désormais équipé pour démarrer sa diversification alimentaire!



jeudi 15 janvier 2015

1er snood réversible

Pour ce premier post, voici un snood réversible réalisé avec un lainage uni pour le recto et un coton imprimé pour le verso. Il est construit selon un principe de deux tubes cousus l'un dans l'autre, envers contre envers. 
Le tube imprimé



Le tube uni

Je me suis appuyée sur l'un des nombreux tutoriels disponibles sur Internet, en l'occurrence celui-ci, mais avec des dimensions plus importantes, puisque chaque rectangle initial mesure 50x70cm.
Après une heure de découpe, couture et repassage, voilà le travail!
Côté uni à l'extérieur
 

Côté uni à l'intérieur